Comment s’entraîner pour un triathlon !

Pourquoi s’entraîner pour un triathlon ?

Le triathlon est un sport exigeant et si vous débutez, la préparation et l’entraînement sont les deux aspects qui vous permettront de vivre une expérience beaucoup plus agréable et amusante. Tous les triathlètes doivent avoir un plan d’entraînement solide pour la natation, le cyclisme et la course à pied. Que vous participiez à une course de sprint ou à une grande course comme l’Ironman, un programme d’entraînement solide est ce dont vous avez besoin pour avoir le facteur physique et mental nécessaire pour participer à votre épreuve de triathlon particulière.

 

Ce guide vous donne un aperçu de la manière de structurer votre entraînement, ainsi que nos meilleurs conseils d’entraînement pour le triathlon afin de prendre un bon départ !

 

Comment organiser votre formation

La plupart des triathlètes s’accordent à dire qu’il est préférable d’organiser et de structurer son entraînement en fonction de ses obligations professionnelles. En règle générale, un entraînement jusqu’à 3 mois avant un événement vous permettra d’obtenir de bons résultats le jour de l’événement. Tout dépassement de cette durée peut entraîner une fatigue physique qui pourrait se traduire par de mauvaises performances le jour de l’épreuve.

 

La distance à parcourir dépendra également du temps que vous devrez consacrer à l’entraînement en piscine, sur le vélo ou en course à pied.

 

Conseils d’entraînement pour le triathlon

Soyez réaliste : pouvez-vous consacrer suffisamment de temps à votre entraînement pour réaliser vos meilleures performances ? Quel est l’objectif de votre entraînement : battre votre record personnel, terminer la course ou arriver premier ? Quel que soit votre objectif, notez-le et conservez-le pour vous le rappeler et vous assurer de rester motivé du début à la fin, jusqu’au moment où vous franchissez la ligne d’arrivée.

Concentrez-vous sur vos points faibles : Pour la plupart des gens, la natation est souvent la discipline la plus négligée de toutes. Équilibrez votre entraînement afin de ne pas avoir de soucis inutiles la veille de la compétition.

Engager un entraîneur personnel : pour le prix mensuel que vous payez pour un abonnement à une salle de sport, cette option peut être inabordable. Mais si vous le pouvez, même si ce n’est que pour un seul événement, engagez un coach professionnel pour vous aider, car vous pourrez apprendre beaucoup et conserver la motivation dont vous avez besoin pour atteindre vos objectifs.

Rejoignez un club de triathlon : pour une cotisation annuelle très faible, vous pouvez rester motivé, apprendre beaucoup et vous entraîner avec des personnes ayant les mêmes intérêts que vous. Pour les nouveaux venus dans ce sport et ceux qui sont un peu perdus, un club de triathlon peut être une introduction idéale au monde du triathlon.

Faites vos recherches : prenez un exemplaire d’un magazine spécialisé où vous trouverez d’excellents conseils et des informations détaillées sur le sport.

Faites des séances d’entraînement en bloc – c’est le type d’entraînement le plus détesté par les triathlètes, mais c’est le plus bénéfique lorsqu’on essaie d’obtenir les meilleurs temps. En consacrant au moins une séance d’entraînement en bloc dans votre plan d’entraînement hebdomadaire, vous obtiendrez de bons résultats le jour du grand événement.

S’entraîner avec d’autres personnes : cela semble simple et, bien que cela soit difficile pour certains, s’entraîner avec d’autres personnes vous aidera à vous motiver, car l’entraînement individuel peut devenir vraiment routinier et fastidieux (surtout sur de longues distances).

Entraînement à la transition : il est essentiel de planifier votre équipement et la manière dont vous y accéderez après les phases de natation et de cyclisme. Le moyen le plus simple de s’entraîner est de convaincre un ami, de sortir dans un parc local ou une zone ouverte et de s’entraîner à enfiler votre équipement de course et à courir ensuite. Vous pouvez également vous entraîner de la même manière pour la transition entre la phase de natation et la phase de cyclisme en sortant de votre combinaison et en vous préparant à vous lancer sur le vélo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.